Devoir vivre sans l'autre, c'était leur plus grande hantise ! Avant de partir, voici ses derniers mots pour elle, après 62 ans d'amour !

Image illustrant l'article Devoir vivre sans l'autre, c'était leur plus grande hantise ! Avant de partir, voici ses derniers mots pour elle, après 62 ans d'amour !

Comment vous dire, si on me demandait de résumer ce à quoi ressemble l'amour avec un grand A, je vous inviterais probablement à prendre connaissance de cette histoire. 

Un premier regard, un coup de foudre, un mariage et une vie de bonheur à deux ; 62 ans plus tard, ils meurent à deux…

C’était en 1952, Don et Maxine se rencontraient alors pour la première fois et, depuis, c’est l’amour fou.

Le temps s’écoule, les années passent et leur amour est toujours aussi intact qu’au premier jour.

Maxine a toujours les yeux qui brillent quand il s’agit de Don son bien-aimé. Ils adoptent deux enfants et la petite famille coule le parfait bonheur.

Le couple prend de l’âge au fil des années, mais Don regarde toujours sa dulcinée avec les mêmes yeux d’autrefois et avec la même fierté.

Il la regarde comme s’il regardait le film de leur vie et de leur amour au fil des années.

C’est avec une tendresse infinie qu’il prend la main de son amoureuse.

Une relation fusionnelle où se mêlaient à la fois passion et amitié sincère.

Sur leur lit de mort, ils se tiennent encore la main ; un grand moment d’affection et d’adieu qu’ils tiennent à partager.

Maxine part la première, elle quitte ce monde paisiblement et Don la rejoint quelques moments plus tard.

Ses derniers mots affectueux s’adressaient à douce et tendre : “Tu es belle, ma femme !”. C’était les dernières paroles que Maxine a entendues avant de partir, des paroles prononcées avec un sourire tendre et un amour sans fin.

Finalement, c’est ça l’amour : une éternité vécue à deux.

Ceux d’entre nous qui vivent une telle passion ont une chance incroyable. Ni argent ni réussite ne peuvent remplacer un moment de bonheur avec l’être aimé.

N’hésitez pas à partager cette belle histoire avec les êtres que vous aimez.

COMMENTAIRES