Top 15 des pires choses auxquelles des gynécos ont été confrontés durant leur travail...

Image illustrant l'article Top 15 des pires choses auxquelles des gynécos ont été confrontés durant leur travail...

Si vous pensez que le fait d’être gynécologue est un métier de rêve, détrompez-vous !

Avec les 15 observations qui suivent, vous allez comprendre qu’ils en voient de toutes les couleurs ! 

Merci à Ayoye pour la traduction de ces publications postées sur le site Reedit !

1. Gardez vos enfants en sécurité !

Je suis chirurgien et je devais traiter une patiente de 8 ans que ses parents avaient amené en urgence en raison de saignements vaginaux. J’ai été appelé par l’infirmière qui disait voir quelque chose à l’intérieur. Et il y avait effectivement quelque chose… des stylos !!! La fillette avait pris l’habitude de se faire plaisir avec ces stylos. J’en ai retiré une vingtaine et je ne peux plus regarder un stylo sans penser à cette horrible expérience.

2. Au moins elle avait de l’argent !

Je suis infirmière aux urgences et nous avons reçu une prostituée qui ne cessait de se toucher l’entre-jambe en disant avoir quelque chose «là». Nous sommes donc allés voir et nous avons trouvé du papier de toilette, 32,50€ et quelques larves. Nous avons alors tous vomi !

3. À en vomir !

Mon amie est infirmière dans un cabinet de gynécologues et elle nous a raconté cette histoire il y a quelques années. Une femme s’est présentée en se plaignant de saigner durant chaque relation sexuelle, tout en disant ne pas avoir eu ses règles depuis 6 mois. En l’examinant, le médecin a retiré deux condoms souillés et un tampon !

4. Comment cela est-il possible ?

Le copain de ma sœur est gynécologue et était très troublé par une patiente. À la simple vue et à l’odeur, il pouvait dire qu’elle avait un cancer du col de l’utérus si avancé qu’elle n’y survivrait probablement pas. C’était la première fois qu’il devait annoncer à quelqu’un sa mort imminente. Quel ne fut pas son soulagement quand il a découvert qu’il s’agissait plutôt d’un tampon qui était resté là si longtemps qu’il ressemblait à s’y méprendre à une tumeur.

5. Sérieusement ?

Un de mes amis a fait un stage chez un gynécologue il y a deux ans et a rencontré une patiente qui se plaignait de ne pas réussir à tomber enceinte, en plus d’avoir de fréquentes diarrhées. Le médecin lui a demandé s’il elle pratiquait le sexe anal. Elle a répondu que oui, et que c’était la seule activité sexuelle qu’elle faisait. Son mari lui avait dit que c’était la meilleure façon pour devenir enceinte et elle le faisait donc sans arrêt pour enfin avoir un enfant !

La suite en page 2 !
1 2 3
COMMENTAIRES