C’est la première fois qu’elle prend l’avion avec son bébé mais elle finit par déstresser grâce à une autre voyageuse !

Image illustrant l'article C’est la première fois qu’elle prend l’avion avec son bébé mais elle finit par déstresser grâce à une autre voyageuse !

L’humanité trouve toujours une voie pour s’exprimer. Un geste, une parole ou même un simple regard peuvent illuminer la journée de quelqu’un ! Cette petite histoire nous le prouve…

Rebekka Gravison est une infirmière, elle est mariée à Nick depuis un an. Tous les 2 habitent à Fort Rucker en Alabama aux États-Unis. Après leur mariage, les 2 tourtereaux ont mis au monde le fruit de leur amour : une petite fille qui s’appelle Rylee.

Comme Nick est souvent en déplacement pour son travail de pompier, sa femme a décidé de planifier un voyage surprise pour lui rendre visite avec leur bébé. Elles ont alors pris l’avion pour le rejoindre. C’était la première fois que Rebekka prenait l’avion avec sa petite et ça la stressait énormément.

Dans l’avion, elle a dû faire face à certaines réactions des plus mesquines de la part des autres voyageurs jusqu’à ce qu’elle rencontre une femme qui a su lui redonner espoir et faire preuve d'humanité 

Voici son récit :

« Quelque chose d’incroyable m’est arrivé aujourd'hui et je ne trouve toujours pas les mots pour exprimer ma gratitude après ce qui s’est passé. Quiconque a déjà voyagé avec un enfant sait combien c’est stressant. Aujourd’hui, j’ai réalisé qu’il existe dans ce monde des individus qui sont vraiment et absolument FANTASTIQUES bien qu’ils nous soient totalement inconnus. Ça fait quelque temps que je planifie ce voyage pour faire une surprise à Nick Garnison et j’étais très angoissée à l’idée de prendre l’avion seule avec Rylee et de trimballer toutes les choses nécessaires sans aucune aide. En arrivant dans l’avion à 5h30, tout était calme et le vol était direct. J’ai remarqué que les deux sièges à côté du mien étaient occupés par un couple et les deux personnes nous ont regardées comme s’ils avaient l’air très agacé et rien qu’en analysant leur langage corporel, je pouvais dire qu’ils n’étaient pas ravis d’être assis à côté de Rylee. Évidemment, j’ai encore plus stressé, et ensuite, Rylee s’est mise à pleurer au moment où nous allions décoller. 

J’ai décidé de demander à l’hôtesse si je pouvais changer de place et m’asseoir deux rangées à l’avant, où deux sièges étaient libres, pour que j’aie plus d’espace pour m’occuper de mon bébé. Elle m’a dit oui et la seule chose que je sais, c’est que je me suis assise à côté d’une femme extraordinaire. Je ne suis pas sûre qu’elle ait remarqué à quel point j’étais stressée et si j’avais l’air contrarié ou quoi, mais elle a complètement illuminé notre journée. Rylee n’arrêtait pas de pleurer malgré tout ce que j’essayais de faire…alors, elle m’a demandé si j’étais d’accord pour qu’elle essaie de la calmer et, évidemment, je l’ai laissée faire. Dès qu’elle l’a prise dans les bras, Rylee a regardé par le hublot et s’est arrêtée de pleurer. Lorsque nous avons décollé, elle s’est directement endormie et a dormi sur ses genoux durant toute la durée du vol, jusqu’à ce qu’on arrive à la porte. Elle n’a pas arrêté de me dire que ce n’était pas un problème pour elle et ça m’a rassuré. Elle l’a même portée en sortant de l’avion pour que je puisse prendre la poussette et le siège auto, afin que je n’aie pas à tout faire toute seule. 

 J’en ai eu les larmes aux yeux en te regardant, lorsque Rylee dormait sur toi. Je ne pouvais tout simplement pas croire que tout cela ait fini par marcher et voir à quel point tu t’es occupée de nous. Merci BEAUCOUP !

Que Dieu te bénisse ! »

Les 2 femmes se sont de nouveau rencontrées sur le vol du retour et sont devenues très amies. Voici leur photo !

Cette maman, très émue, a partagé son histoire sur Facebook et elle a été relayée plus de 100 000 fois ! 

Les valeurs nobles touchent tout le monde et nous devrions tâcher d’en faire usage aussi souvent que possible. 

COMMENTAIRES