« Il y a des mauvais flics, il y a des mauvais médias et il y a de mauvaises personnes. » Le discours poignant d'un policier face à un jeune noir terrifié.

Image illustrant l'article « Il y a des mauvais flics, il y a des mauvais médias et il y a de mauvaises personnes. » Le discours poignant d'un policier face à un jeune noir terrifié.

La société américaine a été marquée par de très fortes tensions entre les policiers et les Afro-Américains. C’est dans ce contexte qu’un policier, Tim McMillan, a voulu partager son histoire vibrante.

Tim McMillan est un policier originaire du New Hampshire. Un jour, il a arrêté un jeune conducteur noir qui était en train d'écrire un texto au volant. En s’approchant du véhicule, il a remarqué que la réaction du jeune homme était exagérée. En effet, le jeune Afro-Américain craignait d’être brutalisé.

En rentrant chez lui, l’officier a décidé de partager cette histoire touchante sur son compte Facebook :

' La nuit dernière, j’ai aperçu un conducteur qui utilisait son téléphone au volant. Quand je me suis approché du véhicule, j’ai réalisé qu’il s’agissait d’un jeune homme de race noire qui me regardait, l'air complètement terrifié et les mains tremblantes.  

Il m’a demandé ce qu’il avait fait de mal et sa voix tremblait. Il avait vraiment peur de ma réaction.  

Je l’ai regardé pendant un moment et j’étais sous le choc de voir la réaction de ce jeune homme. J’ai pris le temps de lui dire « Je ne veux pas que tu es peur de moi. »

Sa voix tremblait encore et il m’a répondu « Est-ce que vous voulez que je sorte de la voiture? »

J’ai répondu « Non, je ne veux juste pas que tu textes en conduisant. Je ne veux pas que tu meures dans un accident. Je veux que ta mère continue de pouvoir voir son fils. Je veux qu’elle puisse te voir vieillir et devenir quelqu’un. Je ne vais même pas te donner de contravention. Tout ce que je veux, c’est que tu ne touches pas à ton téléphone lorsque tu conduis. »

De voir ce jeune homme si effrayé m’a rendu très émotif. Je ne voulais pas le pénaliser pour sa faute, je souhaite juste qu’il comprenne mon message. Il y a des mauvais flics, il y a des mauvais médias et il y a de mauvaises personnes. Mais il y a aussi des gens comme moi qui espèrent seulement pouvoir aider les autres. '

Source: Distractify

Photo: Facebook

COMMENTAIRES