Ils détruisent la porte et tombent sur un squelette... Découverte choquante pour ces secours !

Image illustrant l'article Ils détruisent la porte et tombent sur un squelette... Découverte choquante pour ces secours !

Hannah Koestler, une jeune autrichienne âgée de 22 ans, était à 2 doigts de mourir il y a encore quelques années. En cause : l'anorexie dont elle souffrait. Mais elle s'est battue pour s'en sortir.

La jeune femme est tombée dans ce cercle vicieux alors qu'elle avait 17 ans.

Perturbée par les incessants déménagements de sa famille, Hannah Koestler a éprouvé les pires difficultés à s'adapter à cette situation qui lui causait manque de stabilité et solitude.

En suivant sa famille, elle a vécu dans différents pays d'Asie (Japon, Chine, Corée du Sud) et aux Etats-Unis notamment. Des changements incessants qu'elle n'a pas réussi à gérer, se démenant continuellement pour se faire de nouveaux amis, s'éloignant des anciens et devant s'adapter à de nouveaux cadres de vie. Tout ceci a influencé son comportement alimentaire, qui a commencé à s'aggraver graduellement. Après avoir arrêté les fast-foods - ce qui n'est pas une mauvaise chose en soi - elle a adopté un régime de plus en plus sévère.

Son poids a chuté de manière spectaculaire. A 17 ans, elle ne pesait que 52 kg pour 1,80m. Son état devenait alarmant, si bien que ses parents l'ont emmenée chez un médecin.

Celui-ci leur a simplement conseillé de faire la cuisine autant que possible et de surveiller son alimentation. Mais Hannah Koestler entrait dans une colère noire quand elle se rendait compte que sa mère lui préparait des plats contenant des aliments riches, comme le fromage :

« Ma mère faisait de son mieux pour m'aider, mais je n'en faisais qu'à ma tête. Heureusement, elle a su faire la part des choses entre ma maladie et moi ».

Ensuite, les choses se sont un peu améliorées. Elle a repris du poids et terminé le lycée.

Son IMC était toutefois encore sous le seuil normal : 17, alors qu'il devrait être compris entre 18 et 24.

Mais les progrès n'ont pas duré. Ses parents ont dû partir au Japon, laissant Hannah sous la surveillance de son grand-père qui habitait à proximité. Elle rechute assez rapidement et son état frôle la catastrophe... Elle ne consomme plus que 3 galettes de riz et un verre d'eau par jour.

Son poids l'obsédait littéralement : « Ça a empiré à tel point que j'en venais à me peser dix fois par jour ». Il est tombé à 30 kg, l'obligeant à porter des vêtements pour enfants. Son organisme était sérieusement mis à mal. 

Préoccupé par l'absence de nouvelles de sa petite-fille, son grand-père a appelé les pompiers. En arrivant sur les lieux, ces derniers l'ont trouvée étendue par terre, choqués par cette vision squelettique. Elle n'avait littéralement plus que la peau sur les os, 

A l'hôpital, les médecins lui ont dit qu'à un jour près, elle n'aurait probablement pas pu survivre. Elle a été hospitalisée pendant 5 mois, puis a suivi une thérapie dans une clinique pendant 10 mois pour réapprendre à se nourrir sainement.

Elle a peu à peu repris du poids. Fière de ses progrès, elle a commencé à poster les photos de son évolution sur son compte Instagram intitulé 'Prosperous Healthy Life,' (une vie saine et prospère). 

Elle y a notamment écrit ceci : « Je sais que ces photos sont affolantes, mais je tiens vraiment à montrer aux gens ce que la maladie peut vous faire faire. Ces clichés illustrent bien d'où je viens. »

Son poids est redevenu normal et elle a réappris à apprécier la nourriture. Elle n'est pas totalement sortie d'affaire, mais elle n'est plus en danger et le plus dur est derrière elle.

Hannah poursuit aujourd'hui ses études en Angleterre et fait de l'aviron. Pour elle,  « Cacher la vérité n'est pas une solution. L'anorexie est une maladie horrible, mais il est possible d'en sortir. Je ne veux plus jamais me retrouver dans ma situation passée »

COMMENTAIRES