Jeux d’argent : ils gagnent en popularité chez les jeunes

Image illustrant l'article Jeux d’argent : ils gagnent en popularité chez les jeunes

Bien que les jeux d’argent soient interdits par la loi aux mineurs, les jeunes y jouent de plus en plus. Ce sont parfois leurs parents eux-mêmes qui financent cette pratique, considérée comme un problème de santé publique. En moyenne, les adolescents commencent à jouer à 13 ans, en moyenne.

5 000 jeunes de 15 à 17 ans interrogés par la Sedap

Selon la Société d’Entraide et d’action psychologique (Sedap) qui a réalisé une étude auprès de 5 000 jeunes de 15 à 17 ans, 34,8 % d’entre eux ont déjà joué au moins une fois en 2021. Pour la plupart, ils ont débuté par des jeux de grattage trouvés chez un buraliste, tandis qu’un quart des jeunes s’adonne aux paris sportifs.

Pour autant, trois quarts de ces mineurs connaissant l’interdiction de vente. L’enquête de la Sedap note néanmoins que les jeunes ne la considèrent pas pour autant comme un véritable obstacle. Neuf joueurs sur dix passent ainsi par un lieu de distribution physique et un sur deux a recours à Internet et aux jeux en ligne, comme sur casino777.ch.

Un nombre de joueurs en hausse

Entre 2014 et aujourd’hui, le nombre de jeunes pratiquant divers jeux d’argent a fortement augmenté, passant de 11 % à 34,8 %. Les réseaux sociaux et la publicité qui y est mise en avant contribue à ce phénomène. Ainsi, un tiers des sondés admet que les campagnes réalisées sur Snapchat, Instagram ou encore Twitch incitent à jouer.

Comment renforcer la prévention ?

Alors que le nombre de jeunes joueurs ne cesse d’augmenter, la question de la sensibilisation aux jeux d’argent se pose. Dans cette optique, l’Autorité Nationale des Jeux (ANJ) doit publier de nouvelles lignes directrices afin d’encadrer cette pratique. Les mineurs doivent être informés sur tous les supports de jeu et de communication et des logiciels de contrôle parental sont à mettre à disposition des parents.

Sensibiliser au sein du domicile

Les parents doivent, eux aussi, entreprendre de sensibiliser leurs enfants. La première des choses à faire est de lui expliquer et lui faire comprendre les ressorts du jeu, mais aussi les dangers qu’il représente. Il faut ensuite dialoguer et montrer l’exemple. Il faut savoir qu’un joueur excessif impacte dix personnes de son entourage et qu’il y a aussi dix fois plus de chances pour qu’un enfant devienne à son tour joueur excessif. Enfin, il est nécessaire de protéger son adolescent, en partageant avec lui un esprit critique, par exemple, et en faisant le nécessaire pour qu’il ne devienne pas accro s’il pratique déjà.

Les jeux d’argent autorisés ou non aux mineurs

Certains jeux d’argent restent accessibles aux mineurs. Il s’agit notamment des lotos traditionnels ayant des mises de faible valeur, les tombolas ou les loteries se déroulant dans un cadre associatif.

En revanche, les jeunes de moins de 18 ans ne peuvent participer aux jeux suivants :

  • Jeux en ligne.

  • Poker.

  • Jeux de casino.

  • Paris sportifs ou hippiques.

  • Jeux de hasard commerciaux.

Cette interdiction est valable même dans le cas où un mineur serait émancipé ou accompagné d’un parent. Cela s’applique aussi s’il joue pour le compte d’un adulte. Par ailleurs, l’accès aux casinos demeure interdit aux mineurs, même s’il ne joue pas.

COMMENTAIRES