Scandale aux USA: Un passager tiré au sort, sauvagement évacué d'un avion surbooké! (Vidéo)

Image illustrant l'article Scandale aux USA: Un passager tiré au sort, sauvagement évacué d'un avion surbooké! (Vidéo)

La scène se passe le 10 avril. L’avion devant relier Chicago à Louisville est perturbé par un drôle de phénomène.

En effet, l’avion ne dispose plus de places et 4 membres d’une autre compagnie demandent à rejoindre le vol United Express 3411 afin de pouvoir se rendre à Louisville. 

Selon la procédure, comme aucun passager ne daigne volontairement patienter pour le vol suivant afin de laisser sa place à l’un des 4 hommes, c’est un tirage au sort qui doit régler le problème.

L’une des personnes tirées au sort refuse catégoriquement de quitter le vol, expliquant devoir se rendre à Louisvilles de toute urgence pour ses patients, étant médecin de métier.

Il faut donc attendre la police pour évacuer l’homme, non sans une certaine violence selon les différents récits et différentes vidéos filmées à bord.

L’un des policiers a été suspendu après l’incident.  L’incident sur le vol United 3411 ne correspond pas à nos procédures habituelles et les actions de cet officier ne sont évidemment pas tolérées par nos services » explique porte-parole du département de l’aviation au magazine Time.

Le patron de la United Arlines a réagi suite à la polémique et s’est excusé pour l’incident, mais en prenant la défense de son personnel expliquant que la procédure s’était bien déroulée. Il ajoute: Bien que je regrette cette situation, je soutiens chacun d’entre vous. Ce client a défié les officiers de police de l’aéroport de Chicago. » 

Mais si le rapport décrit l’homme comme « perturbant et agressif », un autre passager qui se trouvait à quelques sièges seulement explique: « Il ne posait pas de problème, raconte M. Klaassen. Personne ne pouvait imaginer que cela atteindrait ce niveau de violence. Quand les policiers sont arrivés, ils étaient déterminés à l’expulser de l’avion. »

L’homme serait revenu à bord ensanglanté, avant d’être à nouveau expulsé. L’avion décollera avec 3 heures de retard, sans l’homme.

Gros BadBuzz pour la compagnie qui ne cesse de recevoir d’agréables messages sur ses comptes Facebook et Twitter.

COMMENTAIRES