Deux hommes expérimentent les joies de l'accouchement!

Image illustrant l'article Deux hommes expérimentent les joies de l'accouchement!

Deux hommes expérimentent les joies de l'accouchement!

Nous l'attendions avec impatience, c'est maintenant chose faite, deux hommes ont eu la joie de se familiariser avec l'accouchement pour une émission télévisée Néerlandaise.

Dennis Storm et Valerio Zena, habitués à jouer les cobayes pour l'émission néerlandaise 'Proefkonijnen', ont décidé de se mettre à vos places mesdames. Enfin, c'est presque ça.

C'est à l'aide d’électrodes placées sur leur ventres qu'ils ont pu expérimenter la douleur d'un accouchement comme s’ils y étaient, et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils ont vite déchanté.

Voici la vidéo, sous-titrée en Anglais.

Avec quelques recherches nous pouvons vous transmettre une traduction proposée par une fan sur Madmoizelle.com. Voici ce qu'elle nous relate:

On leurs met les petits électrodes sur le bidon. Après le premier stimuli, les garçons demandent ce que ça représente par rapport au maximum de douleur (réponse : 2 à 3% seulement). Ils ont l’impression d’avoir des fils barbelés autour du bide. La brune explique qu’il ne faut pas essayer de combattre la douleur mais de l’accepter. Vers 4:40, le bonnet s’apprête à subir une grosse contraction. La femme lui dit qu’il peut le faire, qu’il faut qu’il fixe un point (alors que le plafond est blanc). Il explique à son pote qu’il va devenir fou si ça dure deux heures.

À la fin le brun apporte des biscottes avec des « muisjes » roses (espèces de granulés à l’anis) qu’on mange traditionnellement pour célébrer une naissance.

À partir de 9 minutes, voici les phrases échangées :
(La femme) – Davis, je te présente ta fille
(Le blond) – Ma fille ! Coucou !
– Les deux mains, mon chou, sinon elle tombe…
– Ah oui évidemment, je le savais.
– Félicitations, t’as été super !
(Le bonnet) – Donne-lui un bisou…
(Le blond) – Les cheveux de papa… J’ai trouvé que c’était une expérience fantastique, sérieusement, j’ai trouvé ça vraiment cool.
– Je suis content qu’on ait quand même quelque chose à fêter. J’ai vraiment trouvé que c’était une torture. Je sais pas si j’oserai mettre ma femme enceinte maintenant !

COMMENTAIRES